Soulcié - lettre à ma sœur

Voir aussi Lettre à ma sœur #1.

20 Comments

  1. Sylvain

    Encore une fois, ne pas confondre censé et sensé.

  2. Soulcié (Author)

    Décidément! Et l’autre jour j’ai écrit « suffrage sensitaire ».
    Merci!

  3. Très bon post, merci :)

  4. A partager. Très bon.

  5. Aussi agréable à lire que pertinent.
    Un merci ému…

  6. anti propagande

    se défaire du conditionnement, penser par soi-même, cesser de suivre le troupeau des indignés de tous bords…

    https://www.youtube.com/watch?v=QJG-O8FNEWM

  7. Firenze

    Le FN qui pose les bonnes questions, dont le racisme est secondaire, la voie du Tao… Y a énormément de trucs pertinents dans cette bd, mais pas que.

  8. J’adore, je suis d’accord avec Firenze : c’est hyper pertinent, la voie du Tao, l’analyse raisonnable et à froid du vote FN (au lieu du sempiternel : « tous des cons racistes bla bla bla »), bonnes questions mauvaises réponses… les œillères des politiciens main stream et des médias qui s’entêtent à ne pas aborder les questions qui fâchent et qui laissent le bébé au FN, aveuglés qu’ils sont par leur idéologie de marché (parce que c’est trop dur et trop tard et trop risqué pour la carrière politique de remettre en question ces choses-là). Il y a des penseurs qui proposent d’autres modèles comme Pierre Rabhi par exemple. Mais ils font un peu figure de doux rêveurs outsiders, alors qu’ils ont pourtant les pieds bien sur terre. Sur la vraie terre ferme, avec des vers de terre dedans et tout.

  9. Stéphane

    Je suis heureux de voir ces deux derniers com sensibles au Tao.
    L’équilibre entre spiriuel et matériel est nécessaire pour bien vivre avec soi et avec les autres.
    L’attente d’une solution extérieure donne du pouvoir à qui veux bien s’en emparer. Il faut reprendre notre pouvoir intérieur pour sentir ce qui est juste au lieu de laisser les opinions nous tourner la tête.
    Sans audience, les profiteurs s’éteindrons comme une bougie privée d’air.
    Et ce n’est pas du folklore, de la fuite ou une simple distraction. Tout ça est bien sérieux et à une conséquence réelle dans notre environnement. Beaucoup de gens s’y mettent car ils en sentent le besoin. Alors, lisez, relaxez, méditez, cherchez, trouvez, etc.
    Je vous promets que ça donne la joie ;)
    - – - – - – - – - – - –
    Je me permet de mettre le lien vers la conférence que j’ai cru reconnaître :
    http://www.inrees.com/Conferences/Serge-Augier-La-voie-du-Tao/

  10. PersoMoi

    J’aime beaucoup, et je partage vivement.

    Cela dit, une question, est-ce vraiment la faute au libéralisme économique si on ne pense chacun qu’à sa gueule aujourd’hui ?
    Je pense que ça vient de plus loin que ça, de la profonde nature humaine à penser qu’à sa tronche d’abord. Regardez des générations de bambins de 3 ans se battre pour une pelle de bac à sable. Les quelques gentils sont piétinés.
    Et le tout étant économiquement intéressant, (oui, vendre tout en plusieurs exemplaires à tout le monde c’est économiquement intéressant, quel que soit le système économique ou financier), … tout le système pousse dans ce sens.

    Alors oui, on essaie de nous rendre aussi cons que des troupeaux de gamins de 3 ans, braillards et capricieux à souhait.

    Mais … vraiment la faute au libéralisme ? Moi je vois aucun rapport, et je suis persuadé que le libéralisme au contraire peut apporter de bonnes choses. Mais bon, c’est jamais qu’un avis hein.

    en tout cas, chapeau c’est vraiment top :) (comme toujours)

  11. D0c70r

    >>Perso Moi
    À mon avis vos faites erreur en pensant que cela vient de la nature humaine. Cela vient en fait de la nature tout court.
    C’est en effet une loi naturelle que celle du plus fort. Et cela a été le propre de l’homme que de dépasser les lois naturelles tout au long de son évolution.
    S’il subsiste suffisamment longtemps l’homme finira par dépasser ce comportement naturel comme il en a dépassé d’autres. Malheureusement il devra certainement passer par des périodes sombres avant d’en arriver là.

    Quant au libéralisme il n’est bien sûr pas la cause de ces comportements. Comme tous les systèmes politiques et religieux, il a été originellement théorisé pour amener à un épanouissement de l’humanité. Et comme tous il n’échoue pas en raison de ses principes mais en raison des faiblesses naturelles de ceux qui tentent de les appliquer.

  12. Stéphane

    Joli débat :)
    Même si on sort du cadre la BD je permet de vous proposer de s’attaquer à ces croyances limitantes :
    Dans la nature il n’y a pas que la force, il ya aussi la collaboration que ce soit les champignons qui « dialoguent » avec les racines des arbres leur apportant des nutriments, Les plantes qui communiquent quand l’une d’elle se fait manger, les oiseaux ou poissons qui éliminent les parasites des plus gros qu’eux, etc… De nombreux exemples existent (Cf. « La raison du + faible » de JM Pelt).
    La violence est une conséquences d’émotions liée à la peur.
    Plus qu’un animal, l’homme à une conscience supérieure qui lui permet de mettre de la distance avec ses émotions. Son évolution doit le tirer vers le haut, le fait qu’il soit confronté à sa part d’ombre l’emmène à découvrir, par réaction, à sa part de lumière.
    Penser que l’homme est mauvais par nature est donc un obstacle à dépasser. Pour ce faire changeons d’abord l’idée que nous avons de nous même et des autres.
    Compassion, empathie, acceptation sans résignation sont des outils pour y arriver.
    Et pour bcp d’entre-nous on peux commencer par libérer notre conscience de tout ce qui la pollue comme la publicité, le JT, etc. qui nous pousse dans un rôle de victimes nous rendant plus vulnérable au discours de « combat ».
    C’est très bien dit dans la BD quand le salarié se met à penser comme le patron :)

    • Nadim

      Je suis convaincu que ce que tu décris est la bonne attitude à avoir. Mais au fond je suis pessimiste, j’ai l’impression que cette société qui encourage l’individualisme à outrance laisse juste ce qu’il faut de place pour que les gens « comme nous » continuent d’espérer.
      Mais même si ce à quoi nous aspirons est un coup d’épée dans l’eau, je ne vois pas d’autre manière de vivre…

  13. Griffe

    On est tombé bien bas pour croire que le FN pose « les bonnes questions ». Comme il pose les mêmes que Mélenchon, on raconte que ce sont les bonnes, et on se contente d’ajouter que le FN c’est « la fermeture » et que Mélenchon est un mauvais communicant mal-aimé des médias. Comme c’est agréable d’être simpliste.

    Je crois au contraire que Mélenchon comme Le Pen posent les mauvaises questions (tandis que le PS et l’UMP n’en posent pas du tout – mais c’est un autre problème). La « souveraineté de la France », qu’est-ce que ça veut dire quand plus de 50% du capital des entreprises du CAC40 appartient à des actionnaires étrangers ? Tu fais quoi contre ça, tu nationalises l’ensemble des entreprises ? Bien sûr que non… Alors quoi, tu réserves les actions aux Français ? Qu’est-ce que ça changerait ? Quant à la BCE, elle n’est pas responsable de l’endettement des pays, que je sache…

    Et on en arrive, logiquement, à cette bonne vieille caricature du banquier s’emparant des 9/10èmes du gâteau. D’où tire-t-on ce pourcentage ? De nulle part : preuve qu’on est dans le fantasme.

    Au fond, il n’y a rien, dans toute cette rhétorique, d’étranger aux discours du clown Soral et du croque-mort Philippot – hormis le fait que cette rhétorique contient sa part attendue d’antilepénisme. Le seul élément d’autocritique, qui occupe une case et une seule, c’est l’image du Parisien qui se rend compte qu’il ne connaît aucun électeur FN. Aucune leçon n’en est d’ailleurs tirée…

    • Gromich

      Merci Griffe…

  14. marie annick

    j ai lu j ai une grosse boule au coeur

  15. Philippe RAJALU

    Bravo #2

  16. Thomas.L

    Bonjour,

    Excellent,

    Par contre je n’arrive pas a voir la subtilité avec le salarié qui veut investir son argent dans le locatif. Peut-on m’eclairer ?

    • Nadim

      Il passe de « je me suis fait viré » à « j’aurai fait pareil », puis « je vais acheter des actions »
      J’ai l’impression que l’idée est c’est une image pour montrer que le mode de pensé qui nous flingue nous contamine également.

  17. gregory perrève

    Hilarant et pertinent! Je ne connaissais pas Soulcié, eh bien désormais il fait partie de mon petit Panthéon.

Leave a Comment

Lettre à ma sœur #2

13 juil 2014